Interprétation



 

Pour la plupart des sous-groupes, la médiane est dans le bas de la boite, ce qui suppose une distribution asymétrique vers les valeurs basses des heures passées sur Internet.

De plus, la médiane semble généralement plus basse pour les femmes que pour les hommes, ce qui indique que les femmes passent moins d'heures sur Internet que ceux-ci.

L'étendue interquartile varie en fonction du groupe d'âge, mais ne suit pas une augmentation ou une diminution continue.

On note toutefois une grande variabilité des valeurs chez les hommes de 60 à 89 ans et très peu de variabilité chez les femmes du même groupe d'âge.

Enfin, le graphique montre la présence de plusieurs valeurs extrêmes. Il est possible que certaines soient dues à des erreurs d'entrées de données, dans le cas contraire, elles sont probablement associées à des répondants qui utilisent Internet pour leur travail.

 

Haut de page